Double Vie

Incarne un cheval ou un adolescent en difficulté, fais le vivre sur Double Vie.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth F Hathaway

Elizabeth F Hathaway

Messages : 42
Date d'inscription : 01/09/2009

Toi et toi
Relation:
Raisons de ta présence:
Points d'or :
Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Left_bar_bleue15/300Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty_bar_bleue  (15/300)

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty
MessageSujet: Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]   Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] EmptyMer 23 Sep - 17:37

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ?
Private Audacious Beauty <3


    Là-bas où il fait chaud le ciel n'a pas son pareil,
    tu sais qu'au bout d'cette aire oui les gens sèment,
    des milliers d'graines de joie comme poussent ici même (...)


  • Cette fois, c'en était réellement finit du doux été qui avait peu à peu bercé mon retour vers une vie plus sereine, une vie dans laquelle j'srais plus dans ce bahut pour handicapés shyzophrènes. En attendant, le froid peu à peu envahissait le monde, vous forcant sans pitié aucunes à vous couvrir de couches et d couches supplémentaires de vêtements, sans quoi, vous tomberiez malades sous peu. Cette fin de journée pourtant, était clémente. J'avais pris la liberté d'attacher négligement mon fin gilet de laine noire autour de mes épaules pour me balader en Top blanc dans les écuries. Suspicieusement, j'observai les animaux tranquille, paissant sans inquiétude aucunes dans leurs boîtes. Les chevaux, avaient depuis toute petite, rythmé mon existence, mais depuis qu'ils étaient étroitement liés à ce lieux que je haïssais tant, et à la mort de mon père, je ne savais simplement pas les supporter. Lurs grandes oreilles d'ânes et leurs gros pieds maladroits qui ne manquaient jamais d'atterir sur le votre et de vous faire mal. J'avais eu le temps d'en cotoyer des chevaux, dans ma vie ! D'en montr aussi. J'ecxellais dans ce domaine. Avant. Maintenant, je ne voulais même plus en entendre parler. Ils avaient gâché ma vie ! Ils m'avaient remplie d'un amour vide et m'avaient fait des promesses creuses !
    Il y a six mois, grâce à eux, j'avais tout. Maintenant, à cause d'eux, je n'ai plus rien. Même pas ma raison. Ils ont tué mon père ! Ils m'ont enlevé Simon, il m'ont tout pris ! Même une partie de moi vaque toujours chez eux, qu'ils gardent avec une sadicité aiguë. Ma vie était à son apothéose auprès d'eux, et maintenant je suis au fond d'un trou qui ne cesse de s'approfondir, de leur faute ! Le cheval, j'vous jure.. N'en faites jamais ! Ne tombez pas dans ce piège ! Dans ces fausses promesses, dans ces illusions de bonheur pur ! Elles ne sont là que pour mieux vous détruire après..

    Une langue chaude me parcourrut l'échine, peu à peu, ma vision se troublat en proie à un opaque brouillard rouge et à des larmes incandescentes qui noyaient mon visage. Pourquoi ? Pouquoi ? POURQUOI ? Pourquoi j'avais dût tomber aussi bas ?! Pourquoi tout avait dût m'être aussi durement retiré ? Les chevaux, encore et encore !! A cause d'eux, de leurs visages de Diables !
    Mon pied s'écrasat lourdement contre une boîte à brosses qui traînait encore dans l'allée. Tanpis, je ne pouvais plus me contrôler, c'était trop dur. Trop dur.

    " Vous n'êtes qu'une bandes de cons. Vous avez gâché toute ma vie ! Je vous HAIS, tous tant que vous êtes, somnolant paisiblement dans vos boxs de merde et jubilant intérieurement votre victoire sur mon bonheur ! Arrête de ma regarder comme ca !! ARRETE !! Tout est de ta faute, c*nnard !! Tu m'tiens tête c'est ca, tu te crois plus intelligent que moi ?! Sal*up, briseur de vie !! Imbécile !! "

    Je ne réfléchissais plus, j'en aurais été incapable, je ne ressentais plus rien, sinon une douleur énorme qui m'enserrait le coeur et une hargne incontrôlable que me contrôlais totalement. Et aussi concsiente que j'en fus, je ne pouvais réagir. Cet impression tellement coutumière que je n'arrivais toujours pas à gérer.. J'étais las, de me battre pour une cause perdue, de ma chienne de vie, de tout..
    D'un pas vif, je traversai l'allée en direction du cheval qui me regardé affolé, celui qui m'avait "tenu tête", celui contr lequel j'étais enragée. Dents serrées, main levée, j'étais prête à lui abattre ma main sur son museau de batard quand incapable, je m'écrasais au sol en pleurs. Rien, je n'étais RIEN.

_________________
Elizabeth F Hataway
She's Like A Lethal Brand.. Too Much For Any Man !


Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] 2saxf8x Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] 33cynb5 Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Eqqc8h
Revenir en haut Aller en bas
Audacious Beauty



Messages : 11
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 27

Toi et toi
Relation:
Raisons de ta présence:
Points d'or :
Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Left_bar_bleue0/0Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty_bar_bleue  (0/0)

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty
MessageSujet: Re: Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]   Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] EmptyJeu 24 Sep - 4:56

    N'oublie pas que tu vaux mieux que tes Ravisseurs ...

    Le silence était particulièrement tendu dans l’écurie ou se trouvait Audacious. Les chevaux étaient pour la plupart nerveux mais ce qui était le plus dérangeant pour les oreilles sensibles, c’était qu’ils étaient tous particulièrement bruyant. Les minutes passaient particulièrement lentement aux yeux de l’étalon sombre. Les oreilles aplaties et le regard en feu, le mâle semblait sur le point d’exposer. Son regard de couleurs noisette était figé sur la jeune jument qui se trouvait dans le box à côtés de lui. Cette jument se plaignait sans cesse et ses hennissements étaient aigu et particulièrement strident. L’étalon devenait de plus en plus irritable et ses naseaux frémissaient de colère ce qui n’était pas particulièrement bon signe. Au moment précis ou l’étalon allait s’attaquer à la jument, l’une des portes de l’écurie s’ouvrit et alors tous les équidés devinrent silencieux. L’étalon continuait tout de même de fixé la jument à ses côtés d’un regard assassins. Il ne s’intéressait pas du tout à la personne ou encore aux personnes qui venaient de pénétré dans l’écurie. Le regard d’Audacious finit cependant par se diriger vers le bas du mur qui se trouvait au fond de son box. Un petit couinement avait attiré son attention et il remarqua une petite souris complètement blanche. Abaissant l’encolure, l’étalon lui souffla de l’air et le petit mammifère disparut immédiatement. Ce ne fut que lorsque l’étalon releva l’encolure qu’il aperçu la jeune humaine qui avait décidé de venir déranger les chevaux. Que disait-il donc ? Dérangé ? Jamais de la vie, la venue de cette jeune humaine avait très certainement sauvé la vie de la jument qui se trouvait dans le box à ses côté.

    Alors qu’il la détaillait silencieusement, l’étalon sentit que quelque chose n’allait pas. Ce fut donc la raison qui le poussa à l’ignoré. L’énergie aussi faible et instable ne lui plaisait pas et c’était pourquoi il préférait de loin l’ignorer. Malgré cette décision, l’étalon sentait encore son odeur et percevait l’énergie négative qu’elle projetait. Il décida donc de garder un œil sur elle. Abaissant l’encolure, l’étalon se mit à manger ce qui avait été mit dans sa mangeoire le matin ou il était arrivé et à quoi il n’avait pas voulu toucher. Mais bon, il commençait à avoir sérieusement faim. Son toupet plutôt long lui tomba devant les yeux ce qui eut pour effet de dissimuler qu’il l’observait. Elle et ses mauvaises intentions. Ce ne fut qu’au moment ou l’énergie de la jeune humaine devint particulièrement instable qu’Audacious put rapidement deviner qu’elle allait faire quelque chose qui ne se faisait pas. Un bruit métallique se fit entendre et l’étalon eut le réflexe de relever la tête brusquement. Le jeune bipède était en train de crier comme personne en plein milieu de l’allée. Pourtant, elle semblait parler à un jeune mâle particulièrement terrorisé par la voix perçante de la jeune femme. Couchant les oreilles avec une rapidité presque surprenante, l’étalon ronfla des naseaux. Mais il était vrai que sous les cris de l’humaine, se signe de peur ne s’était pas vraiment vu.

    Alors que la jeune Elizabeth venait enfin d’arrêter de crier, Audacious la vie bouger avec rapidité en direction du cheval qu’elle avait, moins de dix secondes plus tôt, engueuler comme du pain pourrit. La réaction du jeune mâle fut particulièrement violente au moment ou la jeune femme leva la main pour frapper la bête. Poussant un hennissement retentissant et colérique, l’étalon donna un coup de portail d’une violence inouï dans la porte de son box qui émit un craquement de plainte. Le loquet avait lui aussi souffert du contact violent, mais l’étalon ne s’en occupait pas. La colère le faisait voir rouge. Ses oreilles étaient à présent complètement invisible dans sa crinière fournit et ses muscles étaient tous tendu alors qu’il poussait dans la porte pour allé piétiner l’humaine fautive. Il se passa près de quinze secondes ainsi avant que l’étalon ne remarque la tristesse de l’humaine. Ronflant des naseaux, l’étalon lui jeta un regard assassin avant de se reculer au fond de son box pour se coucher dans la paillasse. Une chance qu’il ne s’était pas acharné plus longtemps, car la porte n’aurait très certainement pas tenu plus longtemps. La tête couché dans la paille sèche, Audacious écoutait silencieusement ce qui se passait et il savait que cette rencontre n’était pas déjà terminer …
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth F Hathaway

Elizabeth F Hathaway

Messages : 42
Date d'inscription : 01/09/2009

Toi et toi
Relation:
Raisons de ta présence:
Points d'or :
Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Left_bar_bleue15/300Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty_bar_bleue  (15/300)

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty
MessageSujet: Re: Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]   Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] EmptyJeu 24 Sep - 17:58

    Are you sick of everyone around ?
    With the big fake smile and stupid lies (...)


  • Les larmes coulaient le long de mon visage et je n'avais de cesse que de gémir piyoyablement, ainsi piteusement écrasée au sol le dos appuyé conter une porte en bois massif dont les échardes me rentraient dans le dos à travers le coton immaculé. Je ne savais plus respirer correctement, j'étais dans un trou noir, perdue dans un brouillard sans fin. Je ne sais pas vraiment combien de temps je restai comme ca, à pester sur mon incapacité à claquer un de ces bestiaux et à broyer du noir sur ma vie, mais lorsque qu'enfin, les larmes se tarirent, cause d'être déjà trop sortie, que ma respiration se calma et que mon coeur retrouvat un rythme régulier, les ténébres avaient envahis l'extérieur. La température également, avait baissé et je ne retins pas un frisson glacé avant d'enfiler rapidement mon gilet.
    Etrangement sereine, je me relevai et d'un revers de manche, j'essuyai mon visage encore humide. J'étais envahie d'une sorte d'acceptation déterminée. Je ne partirais pas de cette maison de fous dans laquelle j'étais calée, je ne reverrais jamais mon père, ni Simon, ni qui que ce soit de mon ancienne vie que je maudissais pourtant tant. Jamais plus, je ne retrouverais pareil bonheur à celui qui avait bercé mes jours auparavent. Mais à présent, j'étais curieusement résignée, tout cela ne semblais plus avoir moindre importance. Je savourais avec délectation le calme avant la tempête. Ce sentiment de sérénité profonde avant ma prochaine crise.

    Peu à peu, je reprenais mes esprits. L'écurie était déserte, et seules quelques lumières de sécurité étaient encore allumées dans l'allée, toutes à poximité du sol. Les énormes portes des quatres entrées Cardinales étaient fermées. Je ne retins pas un nouveau frisson, pas de froid pourtant, cette fois-ci. Mue d'une étrange sorte d'espoir vain, je me ruai vers la porte Septentrionale. Elle était verrouillée. Légèrement inquiète, je me dirigeai d'un pas que je voulais léger vers la porte Orientale. Verrouillée. Un petit rire nerveux traversa ma bouche et se perdit dans l'immense écure, résonant encore et encore.

    " C'est pas grave Eli, ils t'ont forcément vue, ou entendue geindre, c'est pas possible qu'ils t'aie enfermée.. "

    Et pourtant, je n'y croyais pas plus que la partie de ma concsience que j'essayais en vain de faire taire. Trottinant cette fois ci, et réellement apeurée, je me dirigeai vers la sortie méridionale. Verouillée également. Une bouffée d'angoisse me traversat que j'enterrai rapidement, concentrant tout ce qui me restait de raison et de calme à peine retrouvé sur la porte Occidentale. C'est en courant réellement cette fois ci que je me jetai sur une porte, fermée. Une terreur sans nom s'emparat alors de moi. Mon coeur s'emballai, je ne savais plus respirer correctement et je tremblais tellement qu'il me semblait impossible d'encore rester debout. J'étais enfermée, CLOITREE ! Avec des chevaux, avec l'incarnation du Diable en personne !! J'étais seule et perdue dans une écurie, mon cauchemard personel, mon enfer depuis ces 6 derniers mois.

    Il me fallut plus de dix minutes, j'en suis certaine, pour recouvrer mes esprits, assez néanmoins pour me diriger vers le box contre lequel je m'étais effondrée un peu plus tôt ; le seul lieux des écuries que je "connaissais". M'asseyant au milieu, sur le beton glacé, je n'aspirais qu'a m'endormir et oublier ma situation ambiguë. Pourtant, le sommeil ne voulut pas de moi, alors je me redressai et avisais la rangée de box qui s'alignait devant moi avec une géométrie parfaite. Inconsiement, je repliai mes genoux sous moi et me balancai d'avant en arrière, à moitié paniquée. Ma voix trop fluette et tremblante me déplut, néanmoins, je me décidais à rompre l'opressant silence qui planait dans le bâtiment.

    " Alors les petits, puisqu'on va passer la nuit ensemble, il faut bien qu'on fasse connaissance, hein ? Alors moi, ben j'suis ici parce que.. Ben je sais pas pourquoi, mais j'ai envie de partir, vous savez j'suis pas bien ici. J'suis bien nulle part enfait, mais encore moin ici. J'ai l'impression d'être un animal de foire vous savez, peut être que j'en suis vraiment un enfait.. Vous savez, j'le montre pas à grand monde, mais.. "

    Mais qu'est-ce que je faisais ?!! Je parlais, à des ANIMAUX ! Je laissai s'échapper un nouveau rire mal assuré, de plus en plus mal à l'aise.

_________________
Elizabeth F Hataway
She's Like A Lethal Brand.. Too Much For Any Man !


Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] 2saxf8x Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] 33cynb5 Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Eqqc8h
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth F Hathaway

Elizabeth F Hathaway

Messages : 42
Date d'inscription : 01/09/2009

Toi et toi
Relation:
Raisons de ta présence:
Points d'or :
Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Left_bar_bleue15/300Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty_bar_bleue  (15/300)

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty
MessageSujet: Re: Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]   Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] EmptyLun 28 Sep - 16:46

( Up ? : ) )

_________________
Elizabeth F Hataway
She's Like A Lethal Brand.. Too Much For Any Man !


Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] 2saxf8x Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] 33cynb5 Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Eqqc8h
Revenir en haut Aller en bas
Audacious Beauty



Messages : 11
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 27

Toi et toi
Relation:
Raisons de ta présence:
Points d'or :
Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Left_bar_bleue0/0Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty_bar_bleue  (0/0)

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty
MessageSujet: Re: Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]   Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] EmptyMar 29 Sep - 6:15

<< The lies do not really come from us.
Makes the effort to breathe and tries to listen to the sound of our voice. >>


    La colère qu’avait laissé échapper le jeune mâle contre l’humaine n’avait logiquement jamais laissez un être humain aussi froid. Elle l’avait totalement ignoré ce qui n’avait pas réellement plus à l’étalon. Jamais la colère ne pouvait être ignorée. Ce fut pourquoi, lorsqu’il se retira dans le fond de son box pour se coucher, il s’était placé de manière à pouvoir garder un œil certain sur le couloir entre les box. Les oreilles encore invisible, l’étalon respirait lentement. Sa croupe s’élevait et s’abaissait, prouvant que le cheval n’était plus aussi en colère que quelques minutes plus tôt. Audacious ronfla des naseaux et releva la tête lentement pour écouter ce qui se passait. Il n’entendait plus les autres chevaux qui semblaient aussi troublé que lui de la présence de cette humaine. Cependant, un petit détail dérangeait Audacious Beauty d’avantage que les autres chevaux de l’écurie. L’énergie de tristesse et de désespoir que possédait la jeune humaine le dérangeait et le rendait irritable.

    Alors que les secondes passaient lentement, l’étalon entendit des bruits qui donnaient comme idée que la jeune femme se levait pour partir. Mais l’étalon savait qu’elle ne pourrait sortir de l’écurie. Les portes se verrouillaient à partir d’une heure bien précise et à moins qu’un cheval ne s’excite assez, aucun palefrenier ne se présentait avant le lendemain matin. Toujours immobile, l’étalon écoutait la respiration de la jeune femme devenir de plus en plus aigu. Redressant lentement les oreilles, Audacious savait que la plupart du temps les humains qui avaient peur des chevaux réagissaient ainsi, mais à bien y réfléchir, l’étalon n’en avait pas grand-chose à faire. Laissant retomber sa lourde tête dans la paillasse, l’étalon soupira bruyamment au moment ou la jeune humaine laissa entendre sa voix. Elle semblait se parler à elle-même, mais Audacious ne pouvait pas réellement le confirmer car il ne comprenait pas tout les mots Alors que la jeune humaine semblait décidé à ne pas croire qu’elle était enfermé, l’étalon l’entendait courir d’un côté à l’autre sans réellement de plaisir. Car plus la jeune femme se rendait compte qu’elle était coincé, plus son énergie devenait déplaisante.

    Ce ne fut que lorsque la jeune humaine se rendit compte qu’elle était bel et bien coincée, l’étalon n’entendit presque aucun bruit durant plusieurs longues minutes. Redressant la tête une nouvelle fois, le jeune mâle finit par se coucher comme il le faisait lorsqu’il était poulain. Il s’était basculé pour reposer sur son ventre. Ses pattes antérieures et postérieures reposant sous lui. Redressant lentement les oreilles, l’étalon secoua sa large tête pour faire tombé les brindilles de paillasse qui s’était coincé dans sa crinière ou encore qui s’était collé à son pelage. Ronflant lentement des naseaux, Audacious ouvrit et referma la bouche à quelques reprises sans réelle idée. Il avait fait cela seulement car il en avait envie. Les minutes continuaient de passé lentement sans que les chevaux ne redeviennent aussi bruyants que plusieurs minutes auparavant. Finalement, Audacious put entendre le son très distinctif des pas de l’humaine qui semblait revenir à son point de départ. La curiosité l’emporta et l’imposante bête se releva lentement. Lorsqu’il fut debout, l’étalon se secoua vivement pour faire comme il l’avait fait un peu plus tôt.

    Il s’approcha du grillage qui lui tenait lieux de fenêtre alors que l’humaine commençait à parler. Couchant les oreilles à moitié, l’étalon ne comprenait pas tout ce qu’elle disait, mais sa voix n’était pas particulièrement plaisante à l’oreille. Lorsque Elizabeth eut terminé de parler, Audacious s’approcha de la porte de son box. Il ne s’appuya pas réellement dedans. Reniflant le bord de bois de la porte, il la grugea un peu avant de relevé la tête vers la jeune femme. Silencieux, Audacious finit par ronfler bruyamment des naseaux. Il fixait la jeune humaine sans réellement de sentiment. Il se contentait de l’observer et la regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty
MessageSujet: Re: Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]   Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves ? - [Pv]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» Trone de fer et Battle Lore sont dans un bateau
» IMSYC 2010 sur SOL : Quel bateau choisir ????
» Mais je n'peux pas, je n'sais pas
» [Challenge] Loick Peyron, qui veut mon bateau ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Double Vie :: Generalities :: Les écuries-
Sauter vers: